La rétine artificielle progresse

#Santé Retour aux actualités

Nous vous avions déjà décrit les avancées technologiques réalisées par la société de biotechnologie américaine Second Sight pour mettre au point un implant rétinien chez les personnes atteintes de pathologies oculaires comme la rétinite pigmentaire.

La rétine artificielle Argus II

schéma rétine artificielleL’Argus II est une rétine artificielle qui analyse les informations lumineuses, au travers d’une caméra disposée sur une paire de lunettes, et les transmet à l’implant rétinien. Ce processus permet à la personne aveugle ou malvoyante de distinguer grossièrement les formes. La perception étant floue, la lecture n’est pas possible. Vous pouvez relire l’article « La rétine artificielle progresse » qui détaille le fonctionnement de l’Argus II.

Lire du braille sur la rétine

lunette pour restranscrire des lettres en braille sur la rétineUne solution pour pallier à l’impossibilité de lecture est en cours d’expérimentation. L’idée des chercheurs est de mettre au point un système qui analysera les lettres de l’alphabet mais qui les retranscrira en braille au niveau de la rétine du patient implanté. La prothèse rétinienne de l’Argus II est composée de 10 x 6 électrodes mais le braille n’utilise que 6 points répartis en 3 x 2. Pour rappel, le braille est un système de lecture par le toucher grâce à une combinaison de 6 points en relief.  Ainsi, l’expérience a été menée en n’utilisant que 6 points des 60 électrodes implantées. La personne aveugle qui a testé ce dispositif s’est vu présenter un tableau avec des lettres de l’alphabet mais il a lu les lettres en braille correspondantes qui se sont affichées sur sa rétine. Plusieurs configurations ont été testées : la lecture d’une seule lettre et la reconnaissance de mots de 2 à 4 lettres.

Les résultats montrent qu’une lettre seule est reconnue pour 89% d’entre elles, les mots de 2 lettres ont été reconnus dans 80% des cas, les mots de 3 lettres dans 60% des cas et les mots de 4 lettres dans 70% des cas.

Bien entendu, si un texte en braille est disponible, la lecture par le toucher est bien plus rapide. L’objectif futur de cet implant est de permettre la lecture des textes en alphabet grâce à un système de traduction en braille implanté sur la rétine des patients aveugles.

 

Source : LAURITZEN TZ, HARRIS J, MOHAND-SAID S, SAHEL JA, DORN JD, MCCLURE K AND GREENBERG RJ (2012) Reading visual braille with a retinal prosthesis. Front. Neurosci. 6:168. doi: 10.3389/fnins.2012.00168

Crédit photi : © Second Sight

Back to top