Focus sur la journée mondiale de la vue

#Evénements Retour aux actualités
Jeudi 8 octobre 2020 a lieu la journée mondiale de la vue. A cette occasion, des initiatives sont lancées dans le monde entier pour sensibiliser l’humanité au droit à la vue pour tous. En effet, selon l’OMS, l’Organisation mondiale pour la santé, 90% des cas de cécité dans le monde sont évitables ou guérissables. Ces derniers touchent souvent des personnes pauvres, qui n’ont pas accès à des services de soins de qualité. Notons que le risque de cécité est 5 à 10 fois plus élevé chez les habitants des pays en développement que dans les pays hautement industrialisés.

Pourquoi la cécité dans le monde est un fléau réversible ?

L’OMS estime qu’en 2018, 217 millions de personnes dans le monde souffrent d’une déficience visuelle modérée à sévère, 188,5 millions d’une déficience visuelle légère et à 36 millions de cécité. Au total, près d’1,3 milliard d’habitants présenterait une forme de déficience visuelle, en vision de près ou de loin. Ces chiffres pourraient continuer à croître du fait de l’accroissement démographique et du vieillissement de la population.
La journée mondiale de la vue est axée sur l’engagement des gouvernements à faciliter l’accès aux services de santé pour la prévention et le traitement des affections oculaires. En effet, 80% des cas de cécité (perte de vision) sont évitables, et la vision peut être restaurée :
  • dans 20% des cas parce que la perte de vision résulte d’affections évitables
  • dans 60% des cas parce que l’affection des yeux est guérissable.
L’ambition d’enrayer ce fléau est d’autant plus motivée par le fait que les interventions destinées à prévenir et traiter la perte de vision figurent parmi les interventions de santé les plus efficaces au regard de leur coût, et les mieux maîtrisées.

journée mondiale de la vue 2013Parmi les actions de prévention et d’interventions de santé, sont récurrentes :

  • les opérations de la cataracte liée au vieillissement,
  • la prévention du trachome des suites d’une mauvaise hygiène liée à la pauvreté (problèmes d’accès à l’eau et à l’eau propre, d’accès aux soins, etc.)
  • la distribution d’ivermectine destinée à traiter la cécité des rivières
  • la distribution de suppléments de vitamine A permettant de prévenir la cécité infantile
  • la vaccination antirougeoleuse
  • la fourniture de lunettes
Le saviez-vous ?
1 personne devient aveugle dans le monde toutes les 5 secondes,
1 enfant devient aveugle toutes les minutes…
 
 

VISION 2020, le bilan

En 1999, une initiative mondiale nommée VISION 2020 avait été adoptée par plus de 40 pays à travers le monde. Son objectif : intensifier et accélérer les activités de prévention afin d’éliminer la cécité évitable d’ici 2020.

Pour rappel, VISION 2020 était une initiative conjointe de l’OMS et de l’Agence internationale de prévention de la cécité, à laquelle se sont ralliés d’autres institutions des Nations unies, des gouvernements, des organisations de soins oculaires, des professionnels de santé, des institutions philanthropiques et des particuliers.
 
La stratégie de VISION 2020 tenait en plusieurs axes :
  • Sensibiliser davantage l’opinion à ce problème de santé publique majeur
  • Mobiliser des ressources financières supplémentaires, et doubler les dépenses annuelles consacrées à la prévention de la cécité (100 millions de $ en 2012)
  • Maîtriser les causes principales de cécité évitable
  • Former des ophtalmologistes et d’autres professionnels aux soins oculaires
  • Assurer les infrastructures et les technologies appropriées.

L’année 2020 a donc marqué la fin des programmes de VISION 2020 : le droit à la vue. Pour quel bilan ?

Cet énorme et ambitieux projet a assurément considérablement fait évoluer la santé visuelle à l’échelle planétaire, notamment dans les pays et régions qui en avaient le plus besoin.

Selon le Rapport mondial sur la vision, ce programme VISION 2020 a joué un rôle clé pour plaider l’importance de la santé visuelle aux échelles mondiale, régionale et nationale et, surtout, renforcer et soutenir les programmes nationaux de prévention. L’objectif du financement a été plus qu’atteint, grâce à des sources gouvernementales et non-gouvernementales. VISION 2020 s'est ainsi concrétisé par la création de comités et de plans nationaux : en 2012, plus de 100 plans nationaux visant à éliminer la cécité évitable avaient été élaborés. “Le plus grand impact de VISION 2020 a été de sensibiliser les professionnels de la santé oculaire du monde entier. Ils ont commencé à prendre conscience de l'ampleur du problème et du fait que les individus ne pouvaient pas le résoudre. VISION 2020 leur a donné une raison d'être”, commentait  Serge Resnikoff, ancien coordonnateur du Département Prévention et Prise en charge des maladies chroniques à l’OMS. Sans oublier la prévalence de la cécité a proportionnellement baissé ces trois dernières décennies. Toutefois, en matière de déficiences visuelles, le constat est sans appel : les disparités liées au statut socio-économique, à la géographie et au sexe perdurent malgré tout. Le bilan demeure cependant particulièrement positif, le programme VISION 2020 ayant impulsé une dynamique unique en matière de sensibilisation à la santé visuelle et de lutte contre la cécité évitable. L’intensification et l’amélioration de nouveaux programmes viendront peut-être un jour à bout de la cécité évitable.

 
Source : Organisation Mondiale de la Santé
 
Back to top