Covid-19 : urgences ophtalmologistes et opticiens assurées

#Santé Retour aux actualités

En cette période de pandémie au Covid-19 qui mobilise de très nombreux professionnels de santé, il n’est pas forcément évident de savoir que faire en cas d’urgences ophtalmologiques. Depuis l'annonce du confinement, toute la filière de santé visuelle, des ophtalmologistes aux opticiens, est mobilisée pour assurer une continuité de soins. Aussi, voici quelques informations pratiques pour vous orienter au mieux, informations que nous mettrons à jour selon l'évolution de la situation.

Urgences ophtalmologiques

A ce jour, il n’y a pas eu de directive des pouvoirs publics demandant aux ophtalmologistes d'annuler leur activité de consultation sur rendez-vous et/ou de se limiter aux seules “urgences”. Toutefois, le Conseil national professionnel d’ophtalmologie a précisé le 15 mars 2020 les conditions à suivre pour que les médecins ophtalmologistes puissent continuer à exercer de façon satisfaisante et sécurisée durant cette période pandémique, et ce afin d'assurer une continuité de soins pour toute la population.

Naturellement dans le respect des recommandations nationales, qui consistent à limiter au maximum les circulations et rassemblements de population dans les cabinets, à protéger les plus vulnérables, favoriser la distanciation sociale et, bien sûr, protéger les équipes médicales.

  • Si les consultations non urgentes ont majoritairement fait l'objet d'annulation, l'accueil dans les cabinets d'ophtalmologie est normalement maintenu en cas d'urgence : une baisse de vision brutale, une douleur aigüe, une rougeur à l'œil et, bien sûr, toute autre urgence que le médecin ophtalmologiste évaluera au cas par cas.
  • Les rendez-vous pour injections intra vitréennes (IVT) sont maintenus, toujours sous condition de respect des règles de sécurité sanitaire.
  • L’activité chirurgicale et médicale non urgente a fait l'objet de reports, toutefois les interventions urgentes sont normalement assurées.


Urgences opticiens

Si les pouvoirs publics n'avaient initialement pas autorisé les points de vente optiques à ouvrir dans le cadre du confinement général de la population, les choses ont entretemps évolué. Depuis le 15 mars 2020, les opticiens français se sont mobilisés afin d'assurer un service minimum de soins à la population, sur la base du volontariat.

Le 25 mars a été mis en ligne le site www.urgenceopticien.fr. Ce dispositif exceptionnel, mis en place par les trois principaux syndicats d'opticiens en lien avec le Ministère des Solidarités et de la Santé, recense l'ensemble des points de vente optiques - près de 500 magasins aujourd'hui sur tout le territoire - qui assurent une permanence d'au minimum une matinée par semaine pour assurer les services d'urgence, et ce dans le respect des règles de sécurité sanitaire actuelle.

Ces services d'urgence concernent :

  • le renouvellement des équipements cassés ou perdus,
  • le renouvellement des équipements inadaptés uniquement sur nouvelle ordonnance spécifiant le caractère d’urgence,
  • la délivrance d’un équipement optique pour tout personnel soignant dans le cadre du plan Covid-19.

Les prises en charge suivantes sont non recommandées :

  • La contactologie (lentilles de contact) : il s'agit d'une activité à risque au regard de la transmission du virus Covid-19 (manipulation, contact, conjonctivite). Il n’est donc pas recommandé de délivrer des lentilles de contact et des produits d’entretien actuellement. Dans ce cas, votre opticien vous invite à porter vos lunettes pendant toute la durée du confinement.
  • L’examen de vue doit rester l’exception et se limiter aux cas d’absolue nécessité.
Back to top