Ophtalmologie, la diminution continue des délais de RDV

#Santé Retour aux actualités

26 jours : tel est actuellement le délai médian pour l'obtention d'un rendez-vous chez l'ophtalmologiste, soit 16 jours de moins qu'en 2019. Ce chiffre est issu de la dernière étude réalisée en septembre 2021 par le Syndicat national des ophtalmologistes de France. Une diminution continue et qui ne cesse de se renforcer depuis deux ans, “preuve que les mesures que nous avons initiées depuis plus de dix ans portent leurs fruits et que leurs effets s'amplifient”, déclarait le Dr Thierry Bour, son président.

Déjà trois ans que le Syndicat national des ophtalmologistes de France (Snof) mesure l'évolution des délais de rendez-vous en ophtalmologie, par téléphone et en ligne. Réalisée par l'institut CSA Research, cette étude prend en compte deux motifs de consultation pour un nouveau patient : le contrôle périodique ou le cas d'apparition de symptômes. Or, quel que soit le scénario, le taux d'obtention d'un rendez-vous est plus favorable qu'en 2019 : +5% de rendez-vous obtenus. Et ce phénomène est quasi visible sur l'ensemble du territoire, même dans les régions les moins bien dotées en ophtalmologistes. D'après cette étude, l'essor du dispositif de rendez-vous en ligne, conjugué à la réorganisation de la filière, a un impact considérable sur l'efficacité et la rapidité de la prise en charge des patients. Si le délai médian d'obtention d'un rendez-vous par téléphone est de 26 jours, il est de 23 jours pour la prise d'un rendez-vous par internet.

Les répercussions de la réorganisation de la filière

Ces délais en constante diminution se justifient par la prise en compte, il y a bientôt vingt ans, de la nécessité de réorganiser la filière visuelle pour faire face concomitamment à la pénurie d'ophtalmologistes en raison des départs en retraite et l'essor grandissant de la demande de soins, en raison notamment de l'allongement de l'espérance de vie et du vieillissement de la population. Parmi les mesures prises, la mise en place de protocoles fondés sur des équipes pluridisciplinaires a permis de réduire par plus de deux les délais médians entre 2017 et 2021, passant de 66 à 28 jours. “Au sein de la filière visuelle, nous avons réalisé dès le début des années 2000 un travail unique de collaboration et de coordination qui porte ses fruits, surtout depuis 2017. Cette année encore, les résultats de notre étude annuelle montrent à quel point ces mesures sont efficaces. Les délais de rendez-vous sont loin d'être une fatalité si l'on se donne les moyens d'agir ! Nous avons fait les 3/4 du chemin pour retrouver le "zéro délai", malgré des retards du côté des services publics”, analysait Thierry Bour, président du Snof. C'est pourquoi le syndicat a émis récemment plusieurs recommandations afin de maintenir cette dynamique visant à assurer un accès aux soins oculaires pour tous et sur tout le territoire.

En savoir plus : Démographie et répartition des ophtalmologistes en France

L'ophtalmologie et la crise sanitaire, le bilan

La conférence de presse organisée par le Snof, visant à dévoiler les résultats de l'étude, fut également l'occasion pour le Dr Bour de faire le point sur les répercussions de la crise sanitaire sur l'ophtalmologie en France. En 2020, plus de 40 millions d'actes médicaux ont été réalisés, soit 11% de moins qu'en 2019. Toutefois, le suivi et la prise en charge des patients traités pour une DMLA ou une autre pathologie rétinienne ont été assurés, puisque le Snof a recensé 3% d'injections intra-vitréennes supplémentaires en 2020 par rapport à 2019. En revanche, c'est bien la chirurgie qui a été la plus impactée par la crise sanitaire puisqu'il y a eu 18% d'actes chirurgicaux en moins, un chiffre qui s'élève à 22% dans les hôpitaux. Aussi, en 2020, seules 735 000 opérations de la cataracte ont été réalisées, soit 20% de moins qu'en 2019.

Dépistage et traitement, la France toujours bien placée

Malgré ces chiffres qui témoignent de l'impact de la crise sanitaire sur l'ophtalmologie, la France continue d'être bien placée en matière de dépistage et de prise en charge des pathologies oculaires. Pour ce qui est de la chirurgie de la cataracte, l'opération la plus pratiquée en France, malgré une baisse en 2020, le rebond a été rapide en 2021 et la France continue d'améliorer globalement ses capacités opératoires. Concernant le glaucome, 1,55 million de patients sont traités et suivis en France, soit 2,3% de la population, “probablement le meilleur dépistage des pays développés”, a ajouté le Dr Bour. Concernant la prise en charge de la DMLA, la dégénérescence maculaire liée à l'âge, la France se positionne derrière l'Australie et devant l'ensemble des pays européens.

Source : Communiqué de presse du SNOF : “Ophtalmologie : le délai médian pour obtenir un RDV est de 26 jours en 2021, contre 42 jours en 2019, soit une baisse de 16 jours en 2 ans (-38%)”, 8 octobre 2021.

Back to top