Loisirs et vie active, protégez vos yeux !

#Santé Retour aux actualités
Dès que la luminosité s’intensifie, la plupart d'entre vous ont le réflexe de s'équiper en lunettes de soleil pour se protéger de l’éblouissement. Les mieux informés veillent  à opter pour des verres solaires qui filtrent à 100% les rayons ultraviolets, ce sont, avec la lumière bleue, des rayons solaires nocifs pour les yeux. Leur effet cumulatif sur du long terme peut se traduire par des lésions oculaires. 
Savez-vous qu'il existe bien d’autres sources potentielles d’agressions et de traumatismes pour vos yeux ? Quels sont-ils et que faut-il faire ?

Les corps étrangers en surface de l’œil

En jardinant, en bricolant, ou tout simplement, en se promenant par temps venteux, il peut arriver qu’une "grosse poussière", une écharde ou tout autre corps étranger atteigne votre œil. Cela provoque généralement une douleur vive, une fermeture des paupières réflexe et un larmoiement intense.
Il ne faut alors surtout pas se frotter les yeux car, même s’il s’agit d’une simple poussière, elle peut abîmer la cornée, ce hublot transparent situé à l’avant de l’œil essentiel au mécanisme de vision. Un rinçage, poussé mais sans frottement, au sérum physiologique s’impose. Il permet d'évacuer les poussières restées en surface. Bien entendu, si vous n’avez pas de sérum physiologique, il convient d’utiliser de l’eau saine.
 
En cas d’écharde plantée dans l’œil, il ne faut surtout pas l’enlever. Vous devez consulter un ophtalmologiste en urgence.
De même si des produits chimiques ont éclaboussé vos yeux, il faut rincer abondamment et contacter les urgences.

Les traumatismes oculaires

Au cours d’une partie de golf ou de squash, il peut arriver que la balle soit envoyée dans l’œil du partenaire de jeu. Ce type de traumatisme peut aussi survenir avec un bouchon de champagne ou autre projectile.
Le traumatisme oculaire est malheureusement une cause trop fréquente de perte de vision. Selon une étude réalisée en 1997 à Genève, au service ophtalmologie Département Neuclid, Hopital cantonal universitaire, ces traumatsimes représentent 42% des traumatismes totaux nécessitant une hospitalisation.
 
Après la douleur du choc, il ne faut pas penser que ce traumatisme est bénin. En effet, les structures internes de l’œil peuvent être touchées, provoquant des lésions plus ou moins graves.
Contrairement au corps étranger en surface de l’œil, il ne faut pas chercher à ouvrir l’œil et ne surtout pas le passer sous l’eau. Il faut résister à la tentation de se frotter les yeux et contacter un médecin ophtalmologiste au plus vite.

Afin d’éviter toutes ces situations, vous pouvez vous prémunir en portant des lunettes de protection. Elles sont généralement équipées de verres en polycarbonate, cette matière est la plus résistante aux chocs, elle est également disponible pour les lunettes de vue et les lunettes de soleil (avec ou sans correction optique). 
 
Le Guide de la Vue ®
Back to top