Se connecter

Pour accéder à votre compte

Mot de passe oublié ?

Pour réinitialiser votre mot de passe veuillez saisir votre email

Les instructions de réinitialisation du mot de passe seront envoyées à votre adresse de courriel enregistrée.

S'inscrire

Pour créer votre compte

#Santé

Pr José Sahel : Institut de la Vision Etats-Unis

Trouvez un professionnel
Consultez nos annuaires
OPTICIENS ORTHOPTISTES OPHTALMOLOGISTES
05/09/2023

Le 20 avril 2013 a été inauguré à Pittsburgh, Pennsylvanie, Etats-Unis, le Vision Institute de Pittsburgh, un bâtiment à la pointe de la modernité, qui intègre recherche, clinique, enseignement et accompagnement de la malvoyance. Mais cet institut aurait pu ne jamais voir le jour si des raisons personnelles n’avaient pas amené son concepteur et directeur, le Pr José-Alain Sahel, fondateur et ancien directeur de l’Institut de la Vision Paris, à s’installer aux Etats-Unis. Visite guidée.

 

pr-jose-alain-sahel-guide-vue

Pr José-Alain SAHEL, fondateur de l'Institut de la Vision et directeur de l'IHU FOReSIGHT


Au milieu des années 2010, le Pr José-Alain Sahel est directeur de l’Institut de la Vision à Paris, qu’il a fondé en 2008, et chef de service d'ophtalmologie à l'hôpital national des Quinze-Vingts et à la Fondation Ophtalmologique Rothschild. Une position dont on a des difficultés à imaginer qu’il puisse espérer mieux autre part dans le monde, même si cela ne décourage pas les nombreuses institutions qui lui font des offres de postes régulièrement.

Au départ, des raisons personnelles

Mais les paramètres de l’équation changent en 2015 quand, pour des raisons purement familiales, il décide avec sa femme d’aller s’installer aux Etats-Unis. Si une première offre, à Cleveland, retient son attention, la rumeur qu’il s’intéresse à ce qui se fait de l’autre côté de l’Atlantique se répand rapidement et les offres pleuvent bientôt, venant d’institutions prestigieuses. Alors qu’ils ont restreint le choix à deux options, Cleveland ou Johns Hopkins à Baltimore, le Pr Sahel est contacté par un chercheur avec lequel il a beaucoup travaillé sur la rétine artificielle. Celui-ci fait partie du comité mis en place pour recruter le nouveau Chairman du département d’ophtalmologie de l’université de Pittsburgh. Très avancé dans les négociations sur les deux offres qu’il a sélectionnées, le Pr Sahel dit d’abord non. Mais le doyen l’appelle. « Il m’a dit : vous êtes un scientifique, vous ne pouvez pas prendre de décision sans voir les faits, les données, donc venez voir ce que nous faisons. C’était un très bon argument », se souvient le Pr Sahel. Il accepte donc la visite, à une condition, que le doyen de l’université vienne en retour voir ce qu’il a mis en place à Paris.

En effet, ses collaborateurs et tutelles lui ont demandé d’assurer une transition douce entre sa direction et la relève, et il compte bien tenir cet engagement, ce qui l’attachera encore à travailler avec Paris durant plusieurs années. Le doyen ayant accepté, le Pr Sahel s’envole pour Pittsburgh. N’ayant en tête que le passé sidérurgique de la ville, il est extrêmement surpris par ce qu’il découvre : la plus importante structure hospitalière universitaire des Etats-Unis, avec son propre système d’assurance qui permet une intégration complète de la prise en charge des soins. Au-delà de la taille, la qualité est également au rendez-vous puisque l’université se classe dans le top 5 des universités américaines pour la recherche en biologie et médecine, et la faculté de médecine dans les dix meilleures au monde. Le potentiel de recherche et clinique sont très importants, et ce qui était au départ uniquement motivé par des raisons familiales commence à devenir très intéressant sur le plan professionnel. D’autant que l’offre de chef du service d’ophtalmologie, du Centre médical de l'université de Pittsburgh (UPMC) qui lui est faite s’accompagne de moyens financiers conséquents pour recruter une équipe et lancer de nouveaux projets de recherche.Moins d’une semaine plus tard, respectant sa part du contrat, le doyen de l’université de Pittsburgh rencontre les équipes de l’Institut de la Vision et des Quinze-Vingts. Enthousiasmé par ce qu’il voit, il rencontre le président de Sorbonne Université, avec lequel il signe un mémorandum d'entente pour la mise en place d’un partenariat entre leurs structures pour travailler ensemble dans le domaine de la vision. Celui-ci s’est depuis transformé en accord formel, signé en 2017 à l’ambassade de France par les présidents des universités, le CNRS et le PDG de l’Inserm.

 

equipe-du-dep-clinique-de-linstitut-de-la-vision-c-upmc

Pr Sahel et l'équipe du département clinique de Vision Institute de Pittsburgh. © UPMC

 

"L'emplacement et l'atmopshère de l'hôpital Mercy me semblaient parfaitement convenir pour accueillir un centre focalisé sur l'expérience des patients"

 

Un état des lieux qui débouche sur un changement complet de modèle

Tirant parti des moyens qui lui ont été alloués, le Pr Sahel, qui a accepté l’offre de l’université de Pittsburgh, commence dès juin 2016 à recruter pour étoffer les pôles clinique et recherche de son département. Très peu de temps après son arrivée, il lui est demandé de faire une évaluation des besoins en termes de restructuration du Eye Center. Celui-ci existe en effet depuis une centaine d’années, une trentaine dans ses locaux de l’époque, qui pourraient bénéficier d’une réfection. D’autant que, dans le bâtiment des années 80, les laboratoires de recherche ne sont pas tout à fait au niveau des ambitions de recherche que le Pr Sahel a pour son service. Ce qu’il propose est plus qu’une simple restructuration, mais un réel changement de modèle. En effet, l’UPMC regroupe en fait plus de quarante hôpitaux distribués à travers la Pennsylvanie, dans le Maryland et l’Etat de New York, mais aussi jusqu’en Italie, en Irlande, au Kazakhstan ou en Chine. Le Pr Sahel entend revisiter ce réseau sous la forme d’un modèle en étoile, dont le Eye Center serait le centre et les autres institutions des satellites-partenaires. Très intégré, ce fonctionnement doit permettre de proposer une offre de soin la plus qualitative et quantitative possible. De plus, le centre actuel, hébergé au sein du Eye and Ear Hospital est situé sur une colline, au cœur du gigantesque complexe du Presbytarian Hospital. Cette localisation s’avère complexe d’accès pour les patients, notamment les personnes âgées. Or le Pr Sahel a identifié, parmi les sites de l’UPMC, « un autre lieu, l’hôpital Mercy, un hôpital catholique racheté par les hôpitaux de Pittsburgh et dont l’emplacement et l’atmosphère me semblaient parfaitement convenir pour accueillir un centre focalisé sur l’expérience des patients. ». 

 

institut-de-la-vision-pittsburg-de-nuit-vue-dartiste-c-upmc

Vue d'artiste du rendu final de l'Institut de la Vision de Pittsburgh © UPMC

 

S'inspirer du modèle de l'Institut de la vision Paris, en l'adaptant

C’est du président des hôpitaux de Pittsburgh, dont la visite à l’Institut de la Vision et à l’hôpital des Quinze-Vingt a suivi celle du doyen de la faculté de médecine, que vient l’idée : plutôt que de simplement étendre un peu les locaux actuels, pourquoi ne pas créer directement un Institut de la Vision à Pittsburgh ? Beaucoup plus ambitieux que ce qui était dans son contrat à la base, le projet, dessiné par le Pr Sahel, prend modèle sur l’Institut de la Vision, l’hôpital des Quinze-Vingts et la Fondation Rothschild. Il implique d’intégrer la recherche, l’enseignement, la clinique et les partenariats industriels. L’université et l’UMPC souscrivent à la vision et investissent plus de 500 millions de dollars dans la construction, l’infrastructure et les équipements d’un tout nouveau bâtiment sur le site de l’hôpital Mercy : 45 000m² répartis sur 10 étages de verre et d’acier. « De plus le soutien de la Eye and Ear Foundation de Pittsburgh, dont plusieurs membres ont visité l’Institut de Paris, et sa connaissance du réseau de fondations locales, ont permis de lancer une campagne ambitieuse de levée de fonds qui, conjointement avec les moyens budgétaires alloués par l’UPMC et l’université, a mené au recrutement de 200 personnes supplémentaires, venues s’ajouter aux 400 membres du personnel que comptait déjà le Eye Center », détaille le Pr Sahel, qui précise : « en prévision de l’ouverture du nouvel Institut, le département d’ophtalmologie a doublé, passant à environ 80 professeurs et chercheurs ». Mi-avril 2023, le bâtiment, qui intègre à la fois clinique, chirurgie, enseignement, recherche et accompagnement du patient, est inauguré. Il a commencé à recevoir des patients à partir du mois de mai, dans les différents étages dédiés à la clinique et qui proposent toutes les techniques les plus modernes de chirurgie, de détection de pathologies et d’imagerie. Un étage entier est dédié à l’enseignement, avec un gros programme de formation d’internes et de fellows, dont une plateforme de formation chirurgicale comprenant 16 stations entièrement équipées en microscopes, machines et instruments, et un simulateur chirurgical. Les équipes de recherche, elles, devraient toutes avoir intégré leurs locaux d’ici l’automne 2023.

SUITE dans le lien ci-dessous "Pittsburgh se dote d'un Institut de la Vision, 2e partie"

Propos recueillis par Aline Aurias
Photo en vignette : Vue d'artiste du rendu final de l'Institut de la Vision de Pittsburgh © UPMC

À lire aussi

Pittsburgh se dote d'un Institut de la Vision, 2e partie

La semaine dernière, Le Guide de la Vue vous a présenté un reportage exceptionnel sur la création d'un Institut de la Vision à Pittsburgh, aux Etats-Unis, auprès de son fondateur et directeur, le Pr José-Alain Sahel.

WEB TV Institut de la Vision : « Déficience visuelle dans la cité : histoire et perceptive »

Le 15 décembre dernier, la Web TV de l’Institut de la Vision et de l’hôpital des Quinze-Vingts consacrait une émission au thème de la cécité. Elle est désormais disponible gratuitement en replay sur le site de l’Institut.

Les déficiences visuelles, un état des lieux à l'échelle mondiale

La basse vision, aussi appelée malvoyance, s’exprime par une vision des deux yeux inférieure à 3/10, qu’il est impossible d’améliorer avec une co

Institut de la Vision : l'excellence au féminin

Nos portraits de 7 chercheuses à la pointe de l'innovation

Généticiennes, neurobiologistes, biologistes, physiciennes… : chaque jour, des chercheuses à la pointe de l’innovation font avancer la connaissance des pathologies oculaires, œuvrent au dévelo

Trouvez un professionnel
Consultez nos annuaires
OPTICIENS ORTHOPTISTES OPHTALMOLOGISTES

Les opticiens près de chez vous

Une image illustrant des informations sur la santé

Opticien Balaruc-le-Vieux Cc Carrefour - Krys

Marion V

Une image illustrant des informations sur la santé
Centre Commercial Carrefour 34540 BALARUC LE VIEUX
5,0/5 445 avis Google (Voir les avis)
Une image illustrant des informations sur la santé

Opticien Saint-Jean-de-Védas - Galerie St-Jean - Krys

Elisabeth G

Une image illustrant des informations sur la santé
Route de Sète - Galerie St Jean 34430 Saint Jean De Vedas
4,8/5 510 avis Google (Voir les avis)
Une image illustrant des informations sur la santé

Opticien Lattes - Cc Grand'Sud - Krys

Anne-Laure P

Une image illustrant des informations sur la santé
Centre Commercial Grand Sud, Route de Carnon 34970 LATTES
4,9/5 427 avis Google (Voir les avis)
Une image illustrant des informations sur la santé

Opticien Montpellier - Grand Rue - Krys

Aurélie C

Une image illustrant des informations sur la santé
51, Grand Rue Jean Moulin 34000 MONTPELLIER
4,8/5 419 avis Google (Voir les avis)