Oedème maculaire

En situation d'œdème maculaire, les vaisseaux rétiniens deviennent anormalement poreux et pour le dire de façon plus imagée, il y a des fuites… Le but du traitement est d’améliorer la qualité des parois de ces vaisseaux rétiniens afin de garantir leur étanchéité.
Les causes principales de l’œdème maculaire sont la rétinopathie diabétique, l’occlusion veineuse rétinienne et les uvéites.
Le symptôme significatif est la baisse de la vision.
Le diagnostic se fait à l’aide d’un examen du fond d’œil et de l’imagerie OCT qui permet de mesurer l’épaisseur de la rétine. Cet examen donne une cartographie complète de la rétine composée d’analyses morphologiques et quantitatives.
Le traitement se fait au laser pour améliorer la résorption de l’œdème si celui‐ci est local, mais pour les œdèmes diffus, des injections intra‐vitréennes seront nécessaires. Il faudra également équilibrer la pression artérielle et un diabète éventuels.
Des progrès ont été faits dans le cadre du traitement des uvéites, responsables de certains œdèmes maculaires. La cortisone souvent préconisée dans cette pathologie est maintenant administrée à l’aide d’un dispositif retard qui diffuse le produit lentement et ce pendant 4 mois dans l’œil. Ce procédé permet d’éviter les effets secondaires, non négligeables, de la corticothérapie par voie générale, dans le cas où la cortisone n’est pas nécessaire au traitement d’une maladie générale.

Source : DP SFO janvier 2015. Professeur Jean‐François Korobelnik, Président de la Société Française d’Ophtalmologie, Chef de service au CHU de Bordeaux.

Back to top