Les traitements de la DMLA

 

Les traitements existants aujourd’hui consistent à stopper ou à freiner l’évolution de la maladie, mais pas encore à la guérir.
Ces traitements ne sont pas chirurgicaux, ils consistent à lutter contre la maladie :

  • Par Injection Intra Vitréenne IVT : mode de traitement qui se développe.
    De quoi s'agit-il ? Pour les médicaments ou les collyres, les principes actifs arrivent dans l’œil par transmission par le sang, or l'intérieur de l’œil n’est pas vascularisé, le plus efficace est donc d'introduire le produit directement dans l’œil, par une piqûre (IVT). C’est un mode d’injection qui peut impressionner mais qui est très prometteur.
  • Par laser : pour la DMLA humide, l’objectif est de détruire les néo-vaisseaux responsables de la destruction de la structure complexe de la macula. La technique utilisée est la photo coagulation au laser argon ou krypton, le taux de réussite est d’environ 50%.
traitement de la DMLA

À ce jour, la rééducation et la réadaptation fonctionnelle représentent des aides précieuses pour les patients atteints de DMLA.

Cette réadaptation est assurée par un orthoptiste, elle consiste pour le patient à développer un point de fixation de suppléance.

Concrètement, le centre du champ de vision étant défaillant, l’objectif est d’apprendre au patient à observer grâce à son champ de vision net résiduel. Par des exercices visuels et un apprentissage quotidien, le patient apprend à exploiter son champ de vision différemment. La capacité du cerveau à un tel changement de réflexe est bonne, la difficulté est d’ordre psychologique. Ainsi, la motivation du patient doit dominer son éventuelle difficulté à accepter sa perte de vision.

En cela, l’orthoptiste est également un acteur de prévention : il veille sur les risques psychologiques (dépression), sur les risques physiques (perte d’autonomie et de mobilité), et sur l’accompagnement social.
 

Les aides visuelles : loupes, télé-agrandisseurs, … sont plus bénéfiques dans le cadre d’une prise en charge globale du patient : médecin ophtalmologiste, orthoptiste, et opticien.

En synthèse, pour mieux comprendre, chacun de ces 3 acteurs assure des missions essentielles et complémentaires pour optimiser la vision du patient :

  • le médecin ophtalmologiste assure le diagnostic et la prise en charge de la maladie, puis il initie la prise en charge globale du patient pour sa vie quotidienne, dès qu’il estime que le patient est psychologiquement prêt  
  • l’orthoptiste assure la rééducation et la réadaptation fonctionnelle : il apprend au patient à exploiter son champ de vision net résiduel ; il prévient les aspects psychologiques, physiques et sociaux
  • l’opticien lunetier spécialisé en basse vision assure les essais et l’équipement en aides visuelles : systèmes optiques adaptés au cas par cas

schema professionnels de la vision

Illustration www.guide-vue.fr

À noter que les actions de ces 3 professionnels s'entrecroisent dans le temps : elles ne sont pas successives comme le serait la rééducation d’un membre osseux opéré suite à une fracture. Le parcours de soin et de prise en charge d’une DMLA est atypique : les professionnels communiquent entre eux et leurs actions sont conjointes.   

 

Pourquoi ce parcours global est-il essentiel ?

Si, par exemple, le patient achète une aide visuelle optique sans suivre de séances de rééducation et de réadaptation, le bénéfice perçu sera très modéré. En effet, dans le cas où le patient ne peut pas lire à cause d’un scotome central (tache noire au centre de la vision), le système optique ne fera que grossir ce scotome ! Le patient n’arrivera toujours pas à lire. Pour cela, il doit suivre un apprentissage spécifique avec un orthoptiste pour  développer un point de fixation de suppléance, c'est-à-dire observer, fixer, regarder avec une zone du champ de vision saine, à côté du champ de vision central habituel qui est déficient.


A lire aussi :

 Les avancées de la recherche sur la DMLA par l'Institut de la Vision

 Les Oméga 3 réduisent les risques de DMLA exsudative, étude NAT2

 Les compléments alimentaires et la vision : étude AREDS 1

Dossier spécial malvoyance  

 

bouton actualité sur la dmla

 

Liens utiles :

Société Française d'Ophtalmologie : www.sfo.asso.fr
Syndicat National des Ophtalmologistes de France : www.snof.org
Institut de la vision : www.institut-vision.org
Fondation " Voir et Entendre " : www.fondave.org
Association de patients Rétina France : www.retina.fr
Association de patients DMLA : www.association-dmla.com

 

Les informations fournies sur le site guide-vue.fr® sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.

Cet article a été rédigé par Le comité éditorial et mis à jour le 17/12/2016.