Durée de validité d'une ordonnance de lunettes, 3 ou 5 ans ?

Ordonnance de lunettes valable 5 ans

13/09/2013
Catégorie:
Santé
| Auteur : Guide de la Vue
Le 12 septembre 2013, le sénat a adopté en première lecture l'amendement du projet de loi sur la consommation qui, d'une part, prolonge la durée de validité d'une ordonnance de lunettes de 3 ans à 5 ans, d'autre part, lève l'obligation d'ordonnance médicale pour obtenir des lentilles de contact.
Le texte doit désormais suivre le parcours de "navette parlementaire" auprès de l'assemblée nationale.
 
Entre droit et devoir, chacun demeurera maître de son suivi médical, et décidera du niveau d'expertise et de conseil qu'il souhaite pour l'accompagner.
 

Qu'en pense le monde médical ?

Des médecins ophtalmologistes nous avaient livré leurs inquiétudes à l'approche de l'examen de ce texte, voici leur opinion : 
       
Le Docteur Jean-Bernard Rottier, Président du SNOF, syndicat national des ophtalmologistes de France, alerte sur les risques de ces deux mesures qui ne vont pas dans le sens du principe de précaution, et n'est pas favorable à la santé oculaire des patients.
 
Le Docteur Jean-Bernard Rottier explique : « Un suivi régulier par un médecin ophtalmologiste est indispensable, notamment pour les enfants, adolescents et personnes âgées. Les visites de contrôle sont la clé du dépistage : 36% des patients venus chez l’ophtalmologiste pour « se faire prescrire des lunettes » ou « renouveler leur ordonnance », se voient diagnostiquer un autre problème médical.
 
Certaines maladies graves comme le glaucome, sont asymptomatiques !
 
Par ailleurs, une mauvaise adaptation de la lentille de contact à l’œil du patient peut avoir des conséquences désastreuses sur sa vue, pouvant aller jusqu’à une greffe de cornée. »
 

La question du nombre d'ophtalmologistes et des délais de RDV

Avec un peu plus de 5000 ophtalmologistes en France pour l'ensemble de la population, les délais d'obtention de rendez-vous sont longs et cette spécialisation est particulièrement concernée par les déserts médicaux.
C'est ainsi qu'un groupe de travail de l’Académie Nationale de Médecine avait publié début juin 2013 un rapport sur « La prise en charge des soins ophtalmologiques en France ».
Les deux recommandations prioritaires était de former plus d'ophtalmologistes pour un objectif de « 9 ophtalmologistes pour 100 000 habitants », et de développer le travail aidé avec les orthoptistes.
 
Il est vrai qu'une particularité globalement commune aux différentes maladies des yeux est l'absence de douleur (en dehors de cas particuliers).
Cette particularité est défavorable à une bonne prise en charge médicale car lorsque le patient perçoit des symptômes qui sont souvent des anomalies de la vision, cela signifie que la maladie est déjà installée... C'est ainsi que l'espacement de contrôle médical - mesure de la tension oculaire, observation du fond de l'œil, etc. - pénalise le dépistage précoce.      
    

L'inquiétude des médecins sur la potentielle absence d'ordonnance pour lentilles de contact

lentilles de contactEn juin 2013, le Docteur Evelyne Le Blond, Médecin ophtalmologiste spécialiste en contactologie, et Présidente de la Société Française des Ophtalmologistes Adaptateurs de Lentilles de Contact, avait souligné lors d'une interview du Guide de la Vue®, le risque réel de santé publique que représenterait l’absence d’ordonnance médicale, et l’absence de contrôle et de suivi médical en contactologie (discipline dédiée aux lentilles de contact).
 
Une étude menée au CHU de Strasbourg conforte cette inquiétude en révélant qu'un patient équipé en lentilles de contact sans suivi médical a 6 fois plus de risques de faire une complication qu’un porteur suivi par un ophtalmologiste régulièrement.