Accommodation

Effort visuel qui permet de modifier la puissance de l’œil pour voir net, par exemple en vision rapprochée pour lire, écrire…

Ce phénomène est un réflexe naturel dû à la modification de la forme du cristallin qui se bombe plus ou moins.

Si l’accommodation est trop soutenue, l’effort visuel devient difficile pour la personne, la vision se trouble, il est alors nécessaire de compenser par un système optique.

L’unité de mesure est la dioptrie.

 

Le processus d'accommodation

Schéma sur l'accommodatino de l'oeil

 

En vision de loin, le muscle ciliaire est relâché, les fibres élastiques de la zonule de Zinn étirent le cristallin.

 

 

En vision rapprochée, afin de conserver une vision nette, les muscles ciliaires se contractent provoquant le relâchement des fibres de la zonule de Zinn qui permet au cristallin de se bomber.
C'est l'accommodation qui s'accompagne d'une diminution de la taille de la pupille, et d'une convergence des axes de regard.

 

À noter : en vieillissant naturellement, les fibres élastiques perdent de leur élasticité, le cristallin ne peut donc plus changer de courbure avec la même tonicité, la mise au point devient plus difficile, c'est ainsi que la vision de près se trouble : c'est la presbytie.

Illustration adaptée par www.guide-vue.fr