Projet de loi consommation : les risques pour la santé des yeux des patients

#

La communauté scientifique alerte la Ministre de la Santé sur les dangers du projet de loi conso pour la santé oculaire des patients. 

5 éminents Professeurs en ophtalmologie se sont adressés à Madame Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, dans une lettre ouverte destinée à l’alerter sur 2 mesures du projet de loi relatif à la consommation ayant un impact sur la prévention santé des Français !
  
Ces deux mesures sont :

  • l’autorisation, pour les magasins d’optique et les sites de commerce en ligne, de vendre des lentilles de contact sans prescription médicale (ordonnance)
  • l’extension de la validité de 3 à 5 ans de l’ordonnance de lunettes de vue.

Les risques réels liés à des lentilles de contact mal adaptées

lentilles de contactConcernant les lentilles de contact, l’étude épidémiologique menée de 2008 à 2013 par le Professeur Bourcier et le Docteur Sauer du CHU de Strasbourg, montre que les patients qui ne font pas adapter leurs lentilles de contact par un ophtalmologiste multiplient par 6 le risque de complications.
Les services d’urgence des hôpitaux constatent une affluence grandissante de cas de kératites et d’abcès cornéens liés au port de lentilles mal adaptées ou sans suivi médical. Déjà plus de 600 personnes sont hospitalisées chaque année, les conséquences sont graves pouvant aller jusqu’à la nécessité de pratiquer une greffe de cornée ! Par combien ce chiffre sera-t-il multiplié demain si la loi permet de délivrer les lentilles de contact comme n’importe quel produit de consommation courante ?
Pour connaître les bonnes pratiques pour s'équiper en lentilles de contact et s'assurer d'un bon suivi, consultez notre chapitre "Lentilles de contact : les différentes étapes pour s'équiper". 

 

Le contrôle médical régulier pour tous : un atout santé à privilégier

Sur l’allongement de la durée de validité des ordonnances de lunettes de 3 à 5 ans, il faut rappeler que seule une visite régulière chez l’ophtalmologiste permet d’effectuer un dépistage efficace. Plus du tiers des patients venus chez l’ophtalmologiste pour renouveler leur ordonnance se voient diagnostiquer un autre problème médical !
Il est vrai que la plupart des maladies des yeux ont la particularité d’être indolores… lorsque les symptômes visuels apparaissent, cela signifie que la pathologie est déjà bien avancée, pire... les lésions sont souvent irréversibles.  
Les personnes de 40 ans et plus doivent surveiller le risque de développer des maladies oculaires chroniques liées à l’âge comme la rétinopathie diabétique, la dégénérescence maculaire liée à l’âge et le glaucome, pouvant insidieusement conduire à la cécité. Pour les personnes de plus de 50 ans, ce sont des pathologies graves pouvant engager le pronostic vital qui seront découvertes à un stade moins précoce : le mélanome intraoculaire ou encore des tumeurs intracérébrales. Ainsi chez 2 patients sur 3 atteints de mélanome oculaire, létal dans près de 40% des cas, le diagnostic de cancer a été fait lors d'un changement de verres.

 

symptome du glaucome

Illustration du symptôme du glaucome : le champ visuel se réduit. 

 

Enfin, ces praticiens et experts jugent inacceptable que des dispositions ayant des répercussions non négligeables sur la santé des Français soient introduites dans un projet de loi portant sur la consommation et soient examinées par la seule Commission des Affaires économiques, sans même un avis de la Commission des Affaires sociales, ni de sollicitation de la Haute Autorité de Santé, et de l’Académie de Médecine.

 

 Lire l'article dédié au projet de loi "conso", du 17 décembre 2013 : " L'optique en France : ce qui va changer ".

 

Communiqué de l'Académie Française d’Ophtalmologie, du 9 décembre 2013.

  • Professeur Béatrice Cochener, Présidente du Collège National Professionnel d’ophtalmologie (Académie Française d’Ophtalmologie) et Chef du service d’ophtalmologie au CHU de Brest
  • Professeur Christophe Baudouin, Secrétaire général de la SFO, Chef de service au Centre Hospitalier National d’Ophtalmologie des Quinze-Vingts de Paris,
  • Professeur Jean-François Korobelnik, Président de la Société Française d’Ophtalmologie (SFO), Chef du service d’ophtalmologie au CHU de Bordeaux
  • Professeur Catherine Creuzot-Garcher, Présidente du Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF), Chef du service d’ophtalmologie au CHU de Dijon
  • Professeur Bahram Bodaghi , Président de la Sous-Section Ophtalmologie du Conseil National des Universités (CNU-Santé), Service d’Ophtalmologie de l’Hôpital Pitié Salpêtrière, Paris

 

Back to top