DMLA : la famille est concernée

#

Il n’existe aujourd’hui aucune preuve scientifique qui identifie les causes de développement d’une DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge). Par contre, plusieurs facteurs de risque ont été identifiés : le tabagisme, les effets cumulatifs du rayonnement solaire nocif, la lumière bleu-violet artificielle, l’hypertension, le stress...
Les antécédents familiaux sont aussi considérés comme un facteur de risque de développer une DMLA comme révélé dans le British Journal of Ophtalmology en 2012. Des chercheurs ont examiné des personnes atteintes de DMLA, leur époux et épouses et leur fratrie. Les résultats cliniques des époux, épouses ont été comparés à ceux de la fratrie des personnes touchées par la DMLA. Bien entendu, les résultats ont été ajustés en fonction des autres facteurs de risque comme l’âge, le tabagisme et les prédispositions génétiques. L’étude a révélé que la fratrie des personnes atteintes de DMLA avait plus de risque de développer une DMLA que les époux ou épouses. En effet, 23% des frères et sœurs avaient aussi développé un DMLA contre 3% seulement des époux et épouses.

Cette étude conclue que le risque de développer une DMLA est plus grand lorsqu’un parent du premier degré est lui-même atteint. Ainsi il est important que les personnes qui savent qu’elles sont atteintes d’une DMLA avertissent leurs frères et sœurs, et leurs enfants, pour une prise en charge ophtalmologique précoce.

 

Back to top