Les différentes formes de strabisme

 

Le terme de strabisme est connu du grand public mais il faut savoir qu'il existe de multiples formes de strabismes. 

Les deux formes de strabisme principales sont :
  • les strabismes convergents, l'axe de regard est en dedans (vers le nez)
  • les strabismes divergents, l'axe de regard est en dehors (vers la tempe)
  • à ces deux formes viennent s’ajouter les strabismes verticaux, où l'axe visuel d'un œil est plus bas que l’autre.
Il existe des formes héréditaires, cependant il n’a pas été isolé de gène directement responsable de cette maladie.
 
 
 
muscle yeux
 
6 muscles oculomoteurs permettent le mouvement des yeux : vers le haut, le bas, les côtés… Les 2 yeux doivent observer avec une correspondance motrice.
 
Pour que la vision binoculaire (vision simultanée des 2 yeux) soit bonne, il faut également une correspondance rétinienne : les images formées sur la rétine (fond d'œil) de chaque œil, doivent se projetter en un point parfaitement homologue de chaque œil.  
 
 
 
Pour comprendre le processus déclencheur de certains strabismes, il est important de comprendre l’importance de la vision simultanée des deux yeux qui va se développer dans les premiers mois de la vie.
Nous avons deux yeux bien distincts, chaque œil envoie une image au cerveau. Ces deux images sont légèrement différentes : l’image renvoyée par l’œil gauche est vue sous un angle différent de celle renvoyée par l’œil droit. Pour voir simple (c'est-à-dire non dédoublé), l’information visuelle est sommée de fonctionner ensemble pour former une image unique : c'est la vision binoculaire
Ce mécanisme cortical nous permet de tout voir en simple mais aussi en relief par comparaison cérébrale entre l’œil droit et l’œil gauche, relief qui correspond à la réalité du monde. Le cerveau obtient de chaque œil une image simple et différente : c’est le processus cortical qui va créer une nouvelle sensation, différente de ce qui est perçu et qui reflète le réel. Ce processus qui a lieu au niveau du cerveau dépend de la qualité de l’image qui lui parvient.

définition du strabisme
 
 
La vision monoculaire est la vision d’un seul œil, elle doit être égale en quantité et en qualité pour chaque œil. C’est un processus lent et progressif qui se mature tout au long de l’enfance, pour atteindre une acuité visuelle parfaite entre 4 et 6 ans. A 1 mois un enfant voit 1/20ème, à 1 an entre 2 et 3/10ème pour arriver à 10/10ème vers 6 ans si tout va bien.
En revanche, la vision binoculaire s’installe beaucoup plus rapidement, c‘est indispensable pour que chacun des 2 yeux développe une bonne acuité visuelle. Un bébé reconnaît le visage de sa maman très tôt, dès le 15ème jour de sa vie, et sa vision binoculaire est déjà développée à partir du 1er mois pour être tout à fait correcte au bout de 4 à 5 mois.
 
 

 Découvrez le module 3D interactif sur le mouvements des yeux et les muscles oculomoteurs

 

 
 
Source : Professeur Alain Péchereau, PU‐PH Hôtel‐Dieu de Nantes - Rapport Société Française d'Ophtalmologie 2013 : "Le strabisme". DP SFO "2013 : les nouveautés en ophtalmologie". Avec nos remerciements.
 
Les informations fournies sur le site www.guide-vue.fr ® sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé. Mise à jour le 25/07/2014.